Documentation

Que se passe-t-il une fois que la procédure de remboursement est lancée ?

Lorsqu'une procédure de contestation est lancée, les administrateurs l'examinent et statuent sur son cas. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter :

  • Remboursement partiel ou total. Suivant la faute commise par le correcteur, nous pouvons être amenés à vous rembourser – en totalité le plus souvent, ou partiellement en cas de petite erreur. Ce degré d'appréciation est soumis à notre jugement unilatéral (mais vous pouvez le contester).
  • Remboursement supérieur à 100%. Ce cas peut intervenir si la mauvaise qualité du travail vous a causé un préjudice important (pensez à bien le préciser dans le formulaire de réclamation (voir procédure de contestation) ou si la correction présente un contenu inapproprié1. Soyez assuré que dans un tel cas, nous prendrons toutes les mesures qui s'imposent pour éviter que le correcteur fautif ne récidive. Notre but final reste à tout moment de vous donner pleine satisfaction.
  • Pas de remboursement. La réclamation nous semble injustifiée et nous décidons qu'il n'y a pas lieu d'effectuer un remboursement. Ce cas se présente typiquement si une question devait ne pas être suffisamment explicitée de la part du correcteur, et que l'élève veuille en profiter pour obtenir remboursement intégral des frais engagés. Vous savez que dans ce cas, une FAQ est tout spécialement ouverte entre vous et le correcteur pour éclaircir de possibles points d'ombre (voir Fonctionnement de la FAQ). Soyez sûr qu'en aucun cas nous ne prendrons parti pour le correcteur, car c'est la satisfaction du client que nous tenons à tout prix à préserver. Nous ne sommes qu'un intermédiaire entre vous et eux. La seule situation possible pour qu'un remboursement soit refusé serait une demande abusive de la part de l'élève.

N'oubliez pas que quelle que soit la décision prise, elle est impartiale et la plus juste possible pour les deux parties.

À noter : en cas de souci technique, les remboursements peuvent ne pas être assurés (par exemple si une attaque rend le site indisponible pour les correcteurs). Consulter les CGV pour plus d'informations.


  1. 1 Propos vulgaires ou obscènes. Cette situation, bien que très peu probable, n'est pas à négliger !