Documentation

Comment utiliser LaTeX ?

Le système LATEX est suspendu, merci de ne tenir compte de cette page !

Structurer son document

Anfin de structurer votre devoir, il vous est recommandé d'utiliser les commandes suivantes :

\section{}
\subsection{}
\subsubsection{}
\paragraph{}
\subparagraph{}

Les titres de parties ainsi obtenus sont numérotés automatiquement. Si donc vous bouleversez toute l'organisation de votre texte, la numérotation se refera d'elle-même à la compilation suivante. Ainsi, il ne faut pas taper \section{1. MaPremièreSection} mais \section{MaPremièreSection}.

Polices

Pour définir un bloc, on procède de la manière suivante :

{ \commande Texte... }

Dans cet exemple, la commande s'applique à tout le bloc.

Voici les tailles de polices standards, de la plus petite à la plus grande :

\tiny,
\scriptsize,
\footnotesize,
\small,
\normalsize,
\large,
\Large,
\LARGE,
\huge,
\Huge.

Les styles les plus utiles que vous aurez à utiliser sont les suivants :

\bf %Gras
\it %Italique
\texttt %Machine à écrire
\rm %Roman (texte normal)

Pour note vous pouvez aussi utiliser les commandes sans bloc telles que :

\textbf{Texte...} %Gras
\textit{Texte...} %Italique
% etc.

Ainsi, les deux commandes suivantes seront équivalentes :

\textbf{Lorem Ipsum}
% et
{\bf Lorem Ipsum}

Pour aller à la ligne, il sera nécessaire d'utiliser la commande double back-slash \\.

Les listes

On peut faire une liste d'objets avec les environnements itemize (liste simple) ou enumerate (liste numérotée), de la façon suivante :

Le correcteur eDevoir est :
\begin{itemize}
	\item sérieux ;
	\item rapide ;
	\item efficace.
\end{itemize}

Ou bien encore :

Les formules de trigo sont :
\begin{enumerate}
	\item [@=INTERNAL-MATHù-1=@] ;
	\item [@=INTERNAL-MATHù-2=@] ;
	\item [@=INTERNAL-MATHù-3=@] ;
	\item [@=INTERNAL-MATHù-4=@].
\end{enumerate}

Les deux environnements ci-dessus peuvent être encapsulés pour créer des listes à plusieurs niveaux.

\begin{enumerate}
   \begin{enumerate}
      \item Texte
      \item Texte
      \item etc...
   \end{enumerate}
   ...
\end{enumerate}

Dans le cas de l'enumerate, il pourra changer (suivant le style) de type de compteur (123, a b c, i ii iii… ) suivant la profondeur.

Environnements modifiant la justification des paragraphes

Les environnements s'ouvrent avec \begin{***} et se referment avec \end{***}, en faisant figurer le nom de l'environnement entre les accolades. Si vous utilisez plusieurs environnements emboîtés (listes imbriquées, citations centrées, etc), veillez à bien les refermer dans l'ordre de l'imbrication : dernier ouvert, premier refermé, comme les parenthèses en mathématiques.

  • flushleft : aligner le texte sur la marge de gauche ;
  • flushright : aligner le texte sur la marge de droite ;
  • center : centrer le texte ;
  • quote : faire une citation ;
  • quotation : faire une longue citation.

Exemple :

\begin{center}
   Bloc centré
\end{center}

Environnement tabular pour faire des tableaux

\begin{tabular}{format colonnes}
case(1,1) & case(2,1) \\
case(2,1) & case(2,2) \\
\end{tabular}

avec r, l ou c pour aligner à droite, gauche et centrer respectivement. Une barre verticale « | » permet de tracer une droite verticale dans le tableau, par exemple :

\begin{tabular}{|c|c|}
case(1,1) & case(2,1) \\
[@=INTERNAL-VERBATIM-INLINE-6=@]
case(2,1) & case(2,2) \\
\end{tabular}

mettra trois lignes verticales, autour du tableau et entre les deux colonnes. La commande \hline permet de tracer un trait horizontal.

Inclusion de figures

La commande suivante permet d'inclure une image dans un document tex :

\includegraphics[options]{Fichier}

Où l'option peut être :

width=\linewidth
% ou bien
width=0.5\linewidth

Afin que la largeur de l'image soir de la largeur de la zone de texte, ou deux fois plus petite respectivement.

Il est important de préciser la chose suivante : « fichier » soit être sous la forme graph.jpg ou graph.png, donc avec extension, sauf pour le format pdf. Dans ce cas, le « .pdf » ne doit pas être renseigné. Vous écrirez alors :

\includegraphics[width=\linewidth]{graph} % inclut le fichier graph.pdf

Pour savoir comment ajouter des ressources à votre correction, merci de visiter cette page.

Environnements mathématiques

Pour une expression mathématique intégrée à un paragraphe, on utilise la commande $...$. L'expression mathématique est donc incluse entre deux signes dollars. Pour un expression mathématique isolée – c'est-à-dire qui sera automatiquement mise à la ligne et centrée – il convient d'utiliser la commande $$…$$. Cette formulation sera préférée pour les formules importantes par exemple.

Pour voir des exemples de constructions mathématiques, merci de visiter cette page.