Blog eDevoir

La fin DM ? Devoirs à la maison

L'annonce officielle sur la fin des DM (Devoirs maison) a été faite, mais pour les élèves de quelle classe et dans quelles mesures finalement ?

Fin des devoirs à la maison ?

 

La suppression des devoirs à la maison a été officiellement annoncée dans le cadre de la refondation de l'école Française, devrait non seulement limiter les inégalités scolaires, mais pourrait aussi être l'occasion de revoir la manière de faire la classe, estiment de nombreux professionnels.

Officiellement supprimés depuis 1956, en tout cas dans le primaire, les devoirs maison n'ont jamais réellement disparu, et leur maintien ou leur suppression font bien souvent l'objet de vifs débats !

68% des Français s'opposent à la fin des devoirs scolaires à la maison, nul doute que cette mesure fera l'objet de grosses négociations..

Selon un sondage réalisé début octobre, plus de deux tiers des Français (70%), sont fortement opposés à la suppression des devoirs à la maison dans le primaire.

D'après l'enquête, les plus fervents défenseurs sont aussi ceux qui ont fait des études après le bac ! (80%).

 

Pour lutter contre les inégalités ?

En prévision à un projet de loi, le rapport sur la refondation de l'école préconise d'intégrer l'aide personnalisée dans le temps scolaire et d'organiser l'accompagnement du travail personnel à l'école et même dans le cadre d'une réforme des rythmes.

"Cela signifie la suppression effective des devoirs à la maison", conclut ce texte, mais sans préciser qui encadrera ce travail personnel !

Premier objectif affiché de cette réforme, ne pas alimenter davantage les inégalités sociales. "Quand les parents ne peuvent pas aider (leurs enfants) en fonction de leur niveau culturel, ce sont les officines privées qui se développent", a souligné le ministre de l'Éducation, Monsieur Peillon, vendredi sur RTL.

"C'est beaucoup d'injustice entre les enfants de France, beaucoup de fatigue et au total pas beaucoup de réussite", a-t'il résumé.

" Contrairement à ce que l’on pense, les familles des catégories populaires s'investissent autour des devoirs, mais il sont une caisse de résonance des difficultés qui n'ont pas été résolues en classe", faisant trop souvent du suivi parental un moment d'imposer une pédagogie différente en classe et des tensions à la maison.

Pour les acteurs de terrain comme dit le site internet www.edevoir.com, la suppression des devoirs à la maison ne va pas gommer les inégalités "d'un coup de baguette magique". Mais, comme les notes, "ce sont des choses qu'on a laissé perdurer alors qu'on sait qu'elles ont des effets négatifs", notamment sur le stress et la fatigue des élèves, relève Christophe Paris, directeur général de l'AFEV, association de soutien scolaire.

Surtout, la suppression des devoirs pourrait "imposer une autre pédagogie en classe", explique Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE, principale fédération de parents d'élèves.

 

Un débat largement lancé qui succite ent tout cas, bien des interrogations..

Article publié le 17/12/2013 à 09h.

Réactions sur cet article

Ajouter un commentaire